Budget
€ min à € max
Surface
m² min à m² max
Pièces
 
CITOVENDU

04 68 89 36 64

Ce que contient le décret autorisant les visites immobilières et les déménagements pendant le confinement

Votre agence immobilière CITOVENDU reste ouverte pendant cette période de confinement. Comme lors du 2e confinement, il est possible de s'éloigner de chez soi pour visiter des biens immobiliers.

Depuis le mardi 6 avril et ce, pour 4 semaines au moins, ce 3e confinement connaît un mode souple qui autorise notamment les visites immobilières.

Le décret paru le 2 avril au Journal officiel précise que :

-         "tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit entre 6 heures et 19 heures"

-         "déplacements liés à un déménagement résultant d'un changement de domicile et déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d'une résidence principale, insusceptibles d'être différés".

Il est donc possible de visiter un bien immobilier pour l'achat et/ou la location, à condition que cela soit pour sa résidence principale ou pour déménager.

Évidemment, lors de chaque visite votre agence immobilière CITOVENDU respecte les gestes barrières et le protocole sanitaire qui était déjà en vigueur lors du second confinement.

Par ailleurs nous autorisons qu’un nombre limité de personnes au même moment dans le logement, ainsi que le maintien des fenêtres ouvertes durant la visite.

Pour votre vente, achat ou recherche immobilière, votre agence immobilière de Montesquieu des Albères (66740) vous accompagne.

Un placement concret, sûr et rentable pour 87% des Français ? L’immobilier !

Avec plus d’un bien immobilier sur quatre qui est aujourd’hui acheté en vue d’être loué, l’investissement locatif est considéré comme l’un des placements préférés des Français. CITOVENDU immobilier agence immobilière à Montesquiue des Albères (66740) vous en dit plus.

Avec la crise sanitaire qui perdure et du contexte actuel, les Français continuent d’épargner. Selon la Caisse des Dépôts, ce sont près de 200 milliards d’euros qui ont été épargnés en 2020, un montant record.

Malgré ces chiffres, une étude réalisée par Masteos, révèle que 87% des Français souhaite investir malgré la crise. 87%, c’est aussi la part d’entre eux qui considère l’immobilier comme un placement rentable, concret et sûr. Preuve que le contexte actuel et les fluctuations du marché de l’immobilier n’altèrent pas la confiance de ces derniers pour l’investissement. En effet, près de 60% de la population souhaite investir dans l’immobilier, cela montre que la pierre reste l’investissement le plus privilégié. Le désir de se constituer un patrimoine est par ailleurs toujours d’actualité pour près de la moitié des Français qui souhaite investir dans l’immobilier locatif.

Ainsi, l’investissement locatif arrive en 2ème position (20%), derrière l’immobilier en tant que résidence principale (26%) et devant l’immobilier en tant que résidence secondaire (13%). Au global, plus de la moitié des Français a réalisé ou souhaite réaliser un investissement locatif, dont le rendement brut moyen est de 5,93%.

Le profil type de l’investisseur en 2021 est âgé entre 25 et 34 ans, vit dans une agglomération de plus de 100 000 habitants et souhaite investir dans le Sud-Ouest de la France.

Globalement, la complexité des démarches dans le cadre d’un investissement locatif est la raison principale relevée aussi bien chez les Hommes que chez les Femmes qui ne souhaitent pas investir, de tout âge, région et zone d’habitat confondus.

Parmi les Français qui souhaitent investir dans le locatif, le financement est la crainte principale mentionnée par ceux qui souhaitent investir. En effet, 60% indique le volet financier comme plus gros frein à l’investissement. Une nouvelle fois, cela révèle un manque de connaissances sur les différents moyens qui existent pour financer un projet d’investissement locatif en pensant à tort qu’un apport est nécessaire pour pouvoir investir. Plus concrètement, 85% des sondés qui souhaitent investir dans le locatif ont un budget pouvant aller jusqu’à 200 000€ et près de 2/3 indiquent que les opportunités trouvées étaient trop chères.

En parallèle, un Français sur deux qui a la volonté d’investir trouve que les démarches pour un investissement locatif sont trop compliquées et souhaiterait être accompagné dans ses démarches. Des raisons qui confirment le fait que l’investissement locatif est une véritable odyssée pour un futur acquéreur. Ce sont près de 250 h qu’il faut compter pour l’acquisition d’un bien, impliquant de multiples intervenants et nécessitant la maîtrise de nombreuses expertises techniques.

Votre agence immobilière Citovendu, spécialiste des Albères et des Pyrénées Orientales peut vous accompagner dans votre projet. N’hésitez pas à faire appel à nos services pour votre recherche immobilière et/ou votre projet de vente acquisition dans le neuf ou l’ancien.

Immobilier et investissement locatif : Les Français se rêvent en multipropriétaires !

Un sondage national révèle un engouement toujours plus fort pour construire un patrimoine malgré le contexte actuel.

« Malgré la crise sanitaire, il est heureux de constater que les Français continuent de vouloir investir dans des projets immobiliers. C’est une réaction logique et saine, qui montre leur volonté de pérennité et de stabilité, même s’ils ont moins confiance dans certains systèmes de gestion traditionnels. Le patrimoine reste un atout pour l’avenir », commente Olivier Duverdier, cofondateur et CEO de Kaliz.

Investir en 2021 ?

Crise sanitaire ou pas, les Français ont toujours envie d’investir dans l’immobilier. Ainsi, 41 % expriment le désir de faire un investissement dans un projet immobilier en 2021. 21 % sont encore dans l’expectative et 38 % ne souhaitent pas se lancer cette année.

Une crise sanitaire booster

Même si le climat actuel est bien loin d’être serein, cela semble avoir un impact déclencheur auprès des Français. En effet, plus de 52 % des personnes interrogées avouent que la crise sanitaire les engage à investir dans un projet immobilier. Cependant, 45 % des Français se sentent bloqués par les évènements.

Des rêves de multipropriétés

La grande majorité des Français rêve d’accéder à la propriété. Ils sont plus de 73 % à avoir envie de posséder leur propre bien. Mais ils sont plus nombreux à vouloir préparer leur avenir ! En effet, 31 % rêvent de devenir un jour propriétaires et 42 % multipropriétaires ! Seulement, 27 % préfèrent rester locataires.

Investir : « oui », mais sans risque avant tout !

Parmi tous les facteurs qui incitent les Français à accéder à la propriété, la stabilité arrive en tête avec plus de 67 % de représentativité. Le fait d’investir dans un bien pérenne est également un atout pour 61 %, juste devant l’envie de bâtir pour 55 %. Enfin, 54 % privilégient l’enrichissement via l’accession à la propriété.


 
 

Ancien ou neuf ? Les deux !

Si 26 % des Français préfèrent investir dans l’ancien et 33 % dans le neuf, il est intéressant de constater que 38 % aimeraient bien avoir les deux en même temps !

Plus de multipropriétaires pour les appartements

Même constat en ce qui concerne les types de logements. Ainsi, 18 % préfèrent avoir un seul appartement mais 29 % veulent en posséder plusieurs. A l’inverse, les Français sont plus nombreux à souhaiter avoir une seule maison (31 %) et 12 % seulement à en avoir davantage.

Les agences « nouvelle génération » ont la côte

Si on demande aux Français s’ils ont globalement confiance dans les agences immobilières, les résultats risquent de ne pas être très positifs. En revanche, à la question « depuis la crise sanitaire, dans quel type d’agence ou de prestataire avez-vous le plus confiance ? », les Français sont moins catégoriques : 54 % plébiscitent les agences plus technologiques qui proposent des visites virtuelles, des visioconférences, ou des services numériques comme les signatures électroniques. Les agences traditionnelles ne séduisent que 19 % des répondants. Cependant, 21 % des Français confirment qu’ils n’ont pas plus confiance dans les agences immobilières anciennes que nouvelles.

Et les régions préférées pour investir sont…

Avec 28 % de votes, c’est l’Ile-de-France qui arrive en tête des régions préférées des Français pour investir dans un bien immobilier. Elle se trouve juste devant la région PACA avec 26 % et l’Auvergne Rhône-Alpes avec 19%. Les trois régions les moins attractives sont la Bourgogne Franche-Comté et le Centre – Val de Loire avec 9%, ainsi que le Grand Est avec 7%.

*Méthodologie : Enquête réalisée auprès de 10 612 personnes réparties sur l’ensemble du territoire français, selon la méthode des quotas, durant la période du 2 au 10 février 2021. Sondage effectué en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France regroupant 24 814 personnes. Toutes les informations mises en avant par les personnes interrogées sont déclaratives.

Pour votre recherche dans le cadre d'un investissement immobilier, n’hésitez pas à faire appel à votre agence immobilière Citovendu. Nous vous accompagnerons sur le secteur des Albères, 66740, Villelongues Dels Monts, Sorede 66690, Saint André, Laroque des Albères, Saint Génis des Fontaines ...  

Qualité de vie : Faut-il s’éloigner de son lieu de travail ?

Après une année marquée par des périodes successives de confinement et couvre-feu, Liberkeys, néo-agence immobilière, dévoile une étude inédite. En effet, elle porte sur le temps de trajet entre le domicile et le lieu de travail. Cette question n’est pas anodine, c’est un sacrifice que les Français sont prêts à payer pour gagner en qualité de vie.

En 2018, ils passaient déjà en moyenne 1h et 22 minutes par jour dans les transports. Sont-ils prêts à rallonger ce temps, compte tenu de la généralisation du télétravail, pour gagner en qualité de vie ? Une étude menée du 17 au 21 décembre auprès d’un échantillon de 500 personnes.

À l’issue du premier confinement, on a pu observer une forte envie des Français de quitter les grandes villes. Ils souhaitent vivre dans des logements plus grands ou plus proches de la nature. Le besoin de plus de place et d’espace extérieure s’est alors fait grandement ressentir surtout en ville. Certes, la généralisation du télétravail qui perdure jusqu’à aujourd’hui n’en a pas moins amoindri cette envie.

Trois motivations qui améliorent la qualité de vie

En effet, le rapport des Français vis-à-vis de leur travail a profondément été bousculé. Désormais, le cadre professionnel a pris ses marques dans la sphère privée incitant certains à repenser leur qualité de vie. Un plus grand confort qui passe notamment par un éloignement des Français de leur lieu de travail. Celui-ci est motivé par trois raisons principales :

  • Avoir un logement plus grand (37%)
  • Avoir un espace extérieur ou un plus grand espace (36%)
  • Payer moins cher son logement (32%)

Pour ce faire, ils sont 51% à déclarer être prêts à rallonger de 30 minutes leur temps de trajet pour se rendre sur leur lieu de travail. Ils sont même 21% à ajouter jusqu’à 1h et plus !


La pérennisation du télétravail comme condition pour allonger son temps de trajet

L’éloignement du lieu de travail est conditionné, sur le long terme, par la possibilité de télétravailler. En effet, l’étude révèle que près d’1/4 des Français déclarent avoir besoin d’un jour ou deux de télétravail par semaine pour s’éloigner de son lieu de travail. D’ailleurs, plus d’1/4 d’entre eux, souhaitent obtenir entre 3 et 5 jours de télétravail.

Des chiffres qui peuvent toutefois varier selon les régions. Si dans le Sud et le Nord-Est ce chiffre est relativement stable, en région parisienne, ils sont 45% à se prononcer pour le télétravail. Car pour changer d’environnement, la distance serait trop difficile à supporter sans au moins 3 à 5 jours en travail à distance.

De fait, la possibilité de faire un bureau chez soi devient un critère déterminant dans le choix du logement. Sans surprise, le télétravail a fait naitre chez les Français un besoin de confort supplémentaire afin de pouvoir travailler dans de bonnes conditions chez soi. En ce sens, 57% d’entre eux, veulent avoir la possibilité de faire un bureau dans leur bien. Désormais, c’est un critère déterminant dans le choix d’un logement. Une tendance relativement stable dans toutes les régions sauf dans le Sud-Ouest où ce chiffre s’élève à 67%.

La réalité post-crise sanitaire sera sans doute différente. Cependant, ces prises de conscience et ces décisions seront à prendre en compte par l’ensemble de la profession immobilière. Désormais la qualité de vie fait partie des attentes fortes des Français. Ils attendent des réponses et des solutions en ce sens pour leurs projets immobiliers.

Pour votre recherche ou la vente de votre bien votre agence immobilière CITOVENDU vous accompagnera dans votre projet. 
 

DPE : du changement en 2021